août 2020 - en cours

-

Le fruit de l'arbre à pain*

peinture et dessin sur papier velin 

H.80 x l.60cm

HH

-

Ô Rumau-ari’i, lorsque tu t’éveilleras au matin, va dehors et tu verras mes mains, elles seront devenues des feuilles. Regarde le tronc et ses branches, ils seront mon corps et mes jambes, et le fruit rond que tu verras, il sera mon crâne, le cœur du fruit sera ma langue. Place le fruit dans le feu, laisse-le tremper dans l’eau puis enlève sa peau et manges-en, puis donnes-en à nos enfants, ainsi vous n’aurez plus faim.

La légende à l’origine du fruit de l’arbre à pain, le uru, est intrinsèque à la culture polynésienne mêlant à l’imaginaire, des valeurs ancestrales comme celles ici, de la famille, de la transmission ou encore du don de soi ultime. Cette eucharistie symbolisée par la métamorphose du père en fruit est transposée dans cette série de peintures par celle de la mère nourricière dont s’échappe le lait. 

Ces peintures transposent ainsi la lourdeur du fruit en une matière liquide, passant d’un état à un autre non seulement par son évocation du lait nourricier mais aussi par la technique picturale elle-même. L'inertie du uru se fragmente en une succession de touches de pinceaux puis file à la surface du support en une superposition de jus de couleurs vives évoquant l’art des pareu aux motifs végétaux chatoyants. 

Nature morte s'il en est, il s’agirait d'avantage ici d'une évocation des "vies reposées" ou "immobiles" comme on pouvait désigner ce genre avant le 17è siècle. Le sujet pictural témoigne du rapport de l'Homme à la matière et à ses croyances et le fruit de l’arbre à pain est ici, pour moi, le motif de mon lien à ma culture.  

.

Le fruit de l'arbre à pain_Nocturne
Le fruit de l'arbre à pain_Nocturne

peinture sur papier 80x60cm

Le fruit de l'arbre à pain_Nocturne
Le fruit de l'arbre à pain_Nocturne

peinture sur papier 80x60cm

Le fruit de l'arbre à pain_Diurne
Le fruit de l'arbre à pain_Diurne

peinture sur papier 80x60cm

Le fruit de l'arbre à pain_Nocturne
Le fruit de l'arbre à pain_Nocturne

peinture sur papier 80x60cm

1/8

novembre 2019 - juillet 2020

-

bestiaire*

livre d'artiste 

auteure : céline nannini

illustrateur : emmanuel cuisinier

 

-

Composer un bestiaire en y parquant des vides et des trop-pleins, en noir et en couleur : il s’agit d’écrire et de dessiner en écho pour voir au-delà du miroir.

Ce projet a quatre mains et à deux voix donne à regarder un monde surgi de deux formes qui se répondent sans pour autant être une illustration de l’une ou de l’autre. L’univers proposé se veut à la fois végétal et animal, tellurique et éthéré, contant une figure qui se dévoile peu à peu.

3000 mots et 9 dessins pour raconter une histoire traversée par la mémoire ancestrale de la violence, de la liberté et de l'amour. Du dialogue entre les deux formes à l'œuvre naît une nouvelle reconnaissance de la part humaine - et animale.

.

Bestiaire
Bestiaire

Bestiaire
Bestiaire

Bestiaire
Bestiaire

Bestiaire
Bestiaire

1/8

août 2019 

-

anatomies*

peintures sur papier velin 

H.200 x l.152cm

-

Série de 3 peintures rehaussées de dessin au graphite révélant à la façon d'une carte à jouer, une double lecture du sujet selon s'il est vu du haut ou du bas, de l'intérieur ou de l'extérieur, comme un personnage à double entrée. 

-

La main du diable
La main du diable

peinture et dessin sur papier 152x100cm / 2019 Prix encadré : 900€ Hors cadre : 800€

Les vertèbres
Les vertèbres

peinture, dessin et encre sur papier 152x100cm / 2019 Prix encadré : 900€ Hors cadre : 800€

La main du diable
La main du diable

peinture et dessin sur papier 152x100cm / 2019 Prix encadré : 900€ Hors cadre : 800€

1/2

février 2019 

-

la porte des enfers*

Peinture N&B, mine noire et graphite sur papier Montval 300gr.

H.1000 x l.152cm 

Dessin réalisé dans le cadre d'une résidence d'artiste à Montevideo (Uruguay)

-

Dans l’œuvre de La Divine Comédie,  Dante Alighieri  décrit, se décrit perdu sur la route de sa vie, et pour retrouver l’amour il entreprend un voyage qui l’amènera  au cœur des ténèbres, au plus profond des enfers. Cette représentation du diable  est  la matérialisation d’une recherche intérieure, une quête de soi dans ce qu’il y a de plus obscur,  car pour s’élever, et poursuivre son chemin, il faut être capable de transcender ses propres démons.

Cette fresque de 10 mètres de haut possède elle aussi sa part de ténèbres et de lumière, ce haut et ce bas, aborde les questions de la mort mais aussi du plaisir que décrit l’œuvre de Dante mettant en scène des taureaux tour à tour sous la forme de quartier de viande, de tauromachie ou de minotaures.

.

la porte des enfers
la porte des enfers

Peinture N&B, mine noire et graphite sur papier Montval 300gr. 1m52 x 10m

la porte des enfers
la porte des enfers

Peinture N&B, mine noire et graphite sur papier Montval 300gr. 1m52 x 10m

la porte des enfers
la porte des enfers

Peinture N&B, mine noire et graphite sur papier Montval 300gr. 1m52 x 10m

la porte des enfers
la porte des enfers

Peinture N&B, mine noire et graphite sur papier Montval 300gr. 1m52 x 10m

1/7

février 2019 

-

el espinazo de luces*

Tirage photographique N&B sur papier 

H.60 x l.80cm 

Travail réalisé dans le cadre d'une résidence d'artiste à Montevideo (Uruguay)

-

El espinazo de luces désigne l’échine de lumière, au même titre que l’habit que porte le torero pour entrer dans la lumière de l’arène. Cette série de photographies révèle le chatoiement de la peau de l’animal comme autant d’étoffes de soie et de broderies du costume. 

Les brillances des noirs et argents, les plis de la peau, le saillant des muscles, le détail des boucles des poils, tantôt courts tantôt longs, soyeux ou rêches . 

S’il est nécessaire pour l’homme de porter l’habit pour quitter symboliquement sa condition de mortel et devenir un guerrier, la force du taureau quant à elle est en lui , intrinsèquement et anatomiquement. Il n’a nullement besoin de se métamorphoser. Sa condition supérieure est en lui.

.

El espinazo de luces
El espinazo de luces

Tirage noir&blanc 80x60cm / 2018 Prix encadré : 90€ Hors cadre : 70€

El espinazo de luces
El espinazo de luces

Tirage noir&blanc 80x60cm / 2018 Prix encadré : 90€ Hors cadre : 70€

El espinazo de luces
El espinazo de luces

Tirage noir&blanc 80x60cm / 2018 Prix encadré : 90€ Hors cadre : 70€

El espinazo de luces
El espinazo de luces

Tirage noir&blanc 80x60cm / 2018 Prix encadré : 90€ Hors cadre : 70€

1/7

septembre 2018 

-

celui qui te regarde*

Lithographies sur papier vélin 

H.60 x l.80cm

-

Le motif du taureau dans cette série de lithographies, alterne entre la seule représentation de l’animal et celle d’un taureau surmonté de ce regard-miroir capable de dire "Là je te vois, qu’est-ce que cela te fait ?".

Le Minotaure par sa faculté à juger, n’est plus seulement un animal mais aussi à moitié humain. Il est dans les esprits, le monstre car il est finalement un reflet sans concession capable de dire ce qu’est l’autre. Mais la monstruosité ne réside-t-elle pas ailleurs finalement, dans l’auteur et ses actes ?  

.

Taureau / Le diable
Taureau / Le diable

Lithographie sur papier vélin 60x80cm / 2018 Prix encadré : 300€ Hors cadre : 250€

Taureaux / Celui qui te regarde
Taureaux / Celui qui te regarde

Lithographie sur papier vélin 60x80cm / 2018 Prix encadré : 300€ Hors cadre : 250€

Taureaux / Anatomie
Taureaux / Anatomie

Lithographie sur papier vélin et encre 80x60cm / 2017 Prix encadré : 350€ Hors cadre : 300€

Taureau / Le diable
Taureau / Le diable

Lithographie sur papier vélin 60x80cm / 2018 Prix encadré : 300€ Hors cadre : 250€

1/10

septembre 2017 

-

taureaux & échassiers*

Lithographies sur papier vélin et encre

H.60 x l.80cm 

 

-

Cultures caribéennes et art médiéval. C'est à la croisée de ces deux centres d'intérêt se recoupent ici par la représentation des motifs vaudou ou encore de certaines peintures naïves des enfers, retrouvées sur certaines fresques dans les Eglises. Ces éléments sont autant de prétextes à imaginer de courtes saynètes avec des personnages affublés de cornes, reprenant tour à tour les symboles de certains rituels, dans un monde peuplé de diablotins.

.

Taureau & échassier / Les pensées
Taureau & échassier / Les pensées

Lithographie sur papier vélin et encre 80x60cm / 2017 Prix encadré : 350€ Hors cadre : 300€

Taureau & échassier / Les osselets
Taureau & échassier / Les osselets

Lithographie sur papier vélin et encre 80x60cm / 2017 Prix encadré : 350€ Hors cadre : 300€

emmanuelcuisinier19
emmanuelcuisinier19

Taureau & échassier / Les pensées
Taureau & échassier / Les pensées

Lithographie sur papier vélin et encre 80x60cm / 2017 Prix encadré : 350€ Hors cadre : 300€

1/5

septembre 2016 

-

minotauromachies*

Lithographies sur papier vélin et encre

H.60 x l.80cm

-

El toro. Qu’est-ce qui au-delà de l’animal, de sa propre existence, permet de dire sa présence. Et c’est la question de la viande et de la chair qui est ici retranscrite. Les viscères, les muscles, le réseau des terminaisons nerveuses qui contaminent la surface de la pierre. La boucherie, le combat, l’épée dans le buste qui ouvre et sépare les chairs. Le taureau, de la tauromachie à la pièce de boucher. 

.

Taureau / L’écorché
Taureau / L’écorché

Lithographie sur papier vélin et encre 60x80cm / 2015 Prix encadré : 350€ Hors cadre : 300€

Taureau / L’échine
Taureau / L’échine

Lithographie sur papier vélin et encre 60x80cm / 2015 Prix encadré : 350€ Hors cadre : 300€

Taureaux / Le duel
Taureaux / Le duel

Lithographie sur papier vélin 60x80cm / 2017 Prix encadré : 300€ Hors cadre : 250€

Taureau / L’écorché
Taureau / L’écorché

Lithographie sur papier vélin et encre 60x80cm / 2015 Prix encadré : 350€ Hors cadre : 300€

1/8